Réaliser un faux plafond dans son appartement

Le faux plafond dans un appartement présente un double avantage. Cette technique est à la fois très esthétique tout en apportant des propriétés isolantes utiles pour améliorer le confort d’une maison. On peut par exemple poser un faux plafond placo, autoportant ou suspendu, installer un faux plafond pour une salle de bain ou une cuisine. L’opération peut se faire en choisissant différentes techniques.

Comparez les tarifs de votre région, recevez plusieurs estimations gratuites et rapidement :
Faux plafond

Faux plafond

Poser un faux plafond placo, autoportant ou suspendu

Le faux plafond réalisé avec des plaques de plâtre Placo et de la laine minérale convient à ceux qui souhaitent améliorer l’isolation phonique et thermique d’une pièce. Pour faire des travaux d’isolation, l’intervention doit être accomplie par la pose de suspentes et fourrures, la pose de l’isolant avant d’achever la finition par installation de plaques placo phonique.

Pour ce qui est d’une construction de plafonds autoportants, cette méthode offre de nombreux avantages comme un montage économique et rapide, une isolation acoustique plus performante afin de bénéficier d’un confort thermique optimal. Cette solution est idéale pour des rénovations lorsqu’il est impossible ou compliqué de fixer les suspentes. Pour poser l’ouvrage, on doit liaisonner les montants, procéder à l’abattage des éléments d’un assemblage vertical accolé, arrimer les barres d’acier sur les murs en vis-à-vis, installer les composants du plafond dans les rails puis visser les plaques.

Un faux plafond design suspendu est une technique permettant de cacher la surface ou un sous-plancher endommagé. Ce dispositif épais assure également une isolation thermique et acoustique efficace. Pour accomplir cette intervention, le prix dépend de la nature du plafond (lames de PVC, plaques de plâtre, briques en terre cuite ou céramique) ou sa structure (suspentes, fourrures ou rails de métal). Le coût du plafond suspendu est estimé à 6 €/m².

Installer un faux plafond pour une salle de bain ou une cuisine

La pose d’un faux plafond pour une salle d’hygiène permet de cacher les moisissures. Pour améliorer la décoration de la pièce d’eau, la pose d’un faux plafond sur rails ou des modèles en PVC sert à libérer de l’espace pour l’isolation et la fixation des câbles électriques.

Le faux plafond d’une cuisine est une méthode efficace pour habiller la salle et dissimuler ainsi les taches de graisse et autres imperfections. Il est préférable de confier l’intervention à un artisan maçon. On obtient facilement un devis de l’opération en remplissant le formulaire de demande de tarif disponible sur notre site.

L’avantage d’une comparaison de devis pour l’installation d’un faux plafond

Avant de confier les travaux d’installation d’un faux plafond à un couvreur professionnel, il est recommandé de procéder à une étude de comparaison de devis gratuits et sans engagement. Cette démarche permet de réduire le coût de l’intervention en confiant les travaux à l’artisan qui aura présenté le devis le moins cher.

Les différentes techniques de faux plafonds

Pour mettre en œuvre un faux plafond, il existe 2 techniques de construction. Le plafond suspendu qui est une méthode consistant à accrocher les matériaux à une structure métallique est constitué de suspentes et de fourrures. Cette prestation idéale pour des travaux de rénovation est formée de lames de bois ou de PVC, plaques de plâtre, de briques à plafond en terre cuite ou en céramique.

Le plafond tendu se fixe avec une toile appelée velum qui doit être étirée entre les murs. Les matériaux composés de toiles en matière plastique permettent de jouir d’une nouvelle esthétique. Le plafond tendu s’adapte bien à des pièces modernes et contemporaines. On peut économiser le coût des travaux en comparant différents tarifs.